+ de critères

Jennifer Flay donne des ailes à la FIAC

Jennifer Flay donne des ailes à la FIAC

En mars dernier, Jennifer Flay lançait les FIAC Online Viewing Rooms, une exposition « made by FIAC » en ligne réunissant 208 galeries et éditeurs ayant participé à la foire physique de 2019, ou programmés pour l'édition 2020, qui n’avait pu se tenir en raison de la crise sanitaire. Cette fois encore, Jennifer Flay, à la tête de la FIAC, réitère l’expérience online du 21 au 25 octobre. Soit un jour supplémentaire par rapport au grand rendez-vous « en présentiel », non pas au Grand Palais, en travaux, mais au Grandinterna Palais éphémère. Un espace de 10.000 m2, conçu par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, installé aux abords de l'Ecole militaire, qui accueillera 174 galeries de 25 pays.

D’innovation, Jennifer Flay a toujours été férue, même si elle estime que « rien ne remplace l’expérience de visu de l’art », comme elle le confiait à The Art Newspaper il y a quelques mois. Force est de constater que les FIAC Online Viewing Rooms furent bel et bien un succès.
Née en Nouvelle-Zélande, Jennifer Flay a œuvré au sein d’une kyrielle de galeries d’art en France dans les années 1980 et 1990 avant de devenir directrice artistique puis commissaire générale de la Foire internationale d'art contemporain (FIAC) en 2010.
En véritable défricheuse de talents, elle a su au fil des années faire de la FIAC un événement mondial indispensable, innovant toujours un peu plus, élargissant le champ des possibles de l'art contemporain. Cette 47e édition hybride, alternant rendez-vous physique incontournable et événement digital de haute volée, sera l’occasion d’étoffer encore un peu plus l’événement culturel à l’international. 
 


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants