+ de critères

Ça bouge pour eux

21/01/2022
François Baroin

rejoint le secteur privé, et pas par la petite porte, puisqu’il devient le président de Barclays France. Déjà intégré à Barclays comme conseiller extérieur depuis 2018, l'ancien parlementaire et ministre de l'Economie est donc nommé président non-exécutif de la banque d'affaires. François Baroin "dispose d'une connaissance de l'écosystème politique et économique français quasiment inégalée", a commenté Raoul Salomon, directeur général de Barclays France. François Baroin intègre donc la longue liste des politiques qui rejoignent le privée, comme François Fillon, Fleur Pellerin ou Bernard Cazeneuve notamment ont pu le faire.




21/01/2022
Pascal Bruckner

revient en librairie avec un nouvel ouvrage intitulé Dans l’amitié d’une montagne, chez Grasset. L’auteur y décrypte les mécanismes qui actionnent notre fascination pour les paysages montagneux, dans un essai quelque peu autobiographique.
« Redoutées jadis, vues comme de hideuses verrues de pierre, les montagnes sont considérées depuis Rousseau comme le lieu de l’allègement et de la sérénité, par opposition aux villes dévoyées. L’attraction qu’elles suscitent ne faiblit pas depuis. Enfant de la neige et des sapins, élevé en Autriche et en Suisse, l’auteur a une relation très particulière avec son sujet : plus il monte en altitude, plus il renoue avec sa jeunesse. En sorte que cet essai sur la montagne s’inaugure comme une forme d’autobiographie sensible, où tous les sens concourent à la remémoration du passé : grimper, c’est pour lui rajeunir en esprit, renouer en une seule boucle les deux parties de sa vie. »




21/01/2022
Valérie Lemercier

joue dans Les Sœurs Bienaimé, au théâtre Antoine à Paris, à partir du 21 janvier 2022. La comédienne, qui a récemment sorti son film biographique sur Céline Dion, est sur les planches dans cette comédie fantasque de Brigitte Buc, aux côtés d’Isabelle Gélinas et Patrick Catalifo.
« On peut s’appeler Bienaimé, être sœurs et ne pas partager les mêmes souvenirs d’enfance. Malgré le temps passé, rancœurs et malentendus resurgissent, d’abord en drame, pour finir en comédie. C’est ce qu’on appelle la vie. »




21/01/2022
Philippe Favre

est nommé directeur général de Pimkie (famille Mulliez), ce spécialiste de l’habillement. Notamment manager de transition de Prospheres, un cabinet spécialiste dans l’accompagnement des entreprises en difficulté, Philippe Favre a donc remplacé Yann Hinsinger à la tête de l’enseigne. Il avait déjà officié au sein de Grain de Malice, du groupe FashionCube, qui détient Pimkie.




21/01/2022
Stéphane Distinguin

publie Et si on vendait la Joconde ? chez JC Lattès. Un essai enthousiasmant partant d'une question apparemment aberrante. "C’est la question que je me suis posée, face au Louvre, un matin du printemps 2020, alors que le monde entier  s’était presque arrêté de respirer et se préparait à connaître une crise  économique sans précédent. Publiée dans la presse, ma proposition  a été reprise aux quatre coins du globe sous des airs de scandale." Passionné par l'art, Stéphane Distinguin est diplômé de l'ESCP. C'est en 2003 qu'il a fondé FABERNOVEL Group (groupe d'entreprises innovantes et de technologie) dont il est toujours président.




19/01/2022
Sébastien Jallet

est nommé préfet de l'Orne. Il remplace Françoise Tahéri, qui elle prend la tête de la préfecture des Landes, après deux ans en tant que préfète de l’Orne. Stéphane Jallet était jusqu’alors directeur du cabinet de la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa. Enarque, âgé de presque 46 ans, il rejoindra le département dans les prochaines semaines.




19/01/2022
Nicole Gnesotto

publie L’Europe : changer ou périr, aux éditions Tallandier. La professeure et présidente du conseil d'administration de l'Institut des hautes études de défense nationale de 2015 à 2020 fait dans cet ouvrage le point  sur les problématiques de la France ou sein de l’Union Européenne.
« L’Europe ne convainc plus. Au mieux, elle agace. Trop abstraite, elle est devenue un paquebot bureaucratique qui ne répond pas aux attentes du citoyen. Cet essai stimulant nous invite à repenser nos fondamentaux et notre ambition collective afi n de rebâtir une Europe à la mesure des défi s du XXIe siècle. Les crises successives ont révélé les nombreuses failles existantes de l’Union européenne : culte de la rigueur budgétaire, ignorance des inégalités sociales, manque de réflexion stratégique, Brexit… ». 




19/01/2022
Claude Lelouch

signe son nouveau film, une romance intitulée L’amour c’est mieux que la vie, avec Sandrine Bonnaire, Gérard Darmon et Ary Abittan notamment. En salles le 19 janvier, le film marque le retour du réalisateur mythique derrière la caméra.
« Les trois A : l’amour, l’amitié et l’argent sont les trois principales préoccupations de l’humanité. Pour en parler le plus simplement possible, Gérard, Ary et Philippe ont fait connaissance il y a 20 ans, à leur sortie de prison, et se sont tout de suite posé la vraie question : Et si l’honnêteté était la meilleure des combines ? Aujourd’hui, ils sont inséparables et scrupuleusement vertueux… Mais Gérard apprend qu’il souffre d’un mal incurable. Le sachant condamné, Ary et Philippe veulent lui offrir sa dernière histoire d’amour… car Gérard a toujours répété que l'amour c’était mieux que la vie.»




19/01/2022
Stéphane Rougeot

a été nommé directeur financier et directeur général adjoint de la société de streaming audio Deezer. Il a en 2021 été directeur financier d’Aramis Groupe, après être passé par Technicolor et Signify, notamment. Stéphane Rougeot rejoint donc les équipes de Deezer à Paris, dirigées par Jeronimo Folgueira.




18/01/2022
Jean-Noël Pancrazi

vient de publier son nouveau livre, Les années manquantes, chez Gallimard. L’écrivain maintes fois récompensé, dont du prix du roman des écrivains du Sud en 2018 pour Je voulais leur dire mon amour, revient avec ce roman familial très personnel relatant les difficultés d’un jeune homme qu’il a été.
« Les années manquantes, ce sont celles qui ont suivi mon arrivée en Métropole, à l’âge de treize ans, et dont longtemps je n’ai pas voulu me souvenir. La période où je vivais seul, dans la maison de Thuir, avec Joséphine, la grand-mère catalane, infiniment pieuse, éprise de calvaires et de processions, à laquelle les parents m’avaient confié avant de repartir en Algérie ; Noël, le fils qu’elle adorait, l’officier démobilisé, abîmé par les guerres perdues, qui, très ivre, venait s’abattre dans ses bras après ses nuits passées au Lydia, où il m’entraînait parfois. Et puis les mois après la mort de Joséphine, où je ne savais où aller, l’appartement de Perpignan devenu un ring où les parents, désaccordés depuis toujours, se déchiraient à leur retour. Il fallait que je m’en sorte. »




Résultats suivants