+ de critères

Guy Cogeval, à la redécouverte des Nabis

Guy Cogeval, à la redécouverte des Nabis

C’est officiel. Le 15 mars prochain, Guy Cogeval quittera la présidence du Musée d’Orsay pour prendre la direction du Centre d’études des Nabis et du Symbolisme, une nouvelle entité de recherche au sein d'Orsay. Laurence des Cars, l’actuelle directrice du musée de l’Orangerie, prendra la tête du prestigieux musée de la rue de Lille.

Après 12 années passées à la direction du musée d’Orsay, l’historien d’art, spécialiste de l’œuvre d’Edouard Vuillard décide de se consacrer exclusivement à ce mouvement pictural, réunis à la fin du XIXe siècle autour de Paul Sérusier : les Nabis. Avec Pierre Bonnard, Maurice Denis, Felix Vallotton et bien d’autres, les Nabis (terme qui signifie « prophètes » ou « inspirés de Dieu » en hébreu), étaient des peintres férus de littérature symbolique, de textes ésotériques et se retrouvaient tous les mois pour définir une nouvelle peinture. Grâce à deux donations exceptionnelles, celles de Marcie-Rivière et de Marlene et Spencer Hays, menées de mains de maître par Guy Cogeval, le musée accueille désormais la plus grande collection de Nabis au monde. Et pour exposer ces joyaux (près de 187 tableaux pour la collection Hays), Guy Cogeval a prévu un écrin de rêve, l'hôtel Mailly Nesle, situé quai Voltaire, à deux pas du musée.
 


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants