+ de critères

Eric FOTTORINO

Eric FOTTORINO

BNP : 3 initiales pour un Monde qui change… de propriétaire. Plébiscitée vendredi par les sociétés de personnel, l’offre de Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse a passé sans encombre l’oral du conseil de surveillance ce lundi. Les trois nouveaux actionnaires principaux du journal du soir vont donc injecter 110 millions d’euros dans le groupe d’ici fin septembre, pour monter à 64 % dans le capital. Mais surtout, ils sauvent in extremis Le Monde d’une cessation de paiement en avançant 10 millions d’euros avant le 5 juillet. Cette recapitalisation marque un tournant historique pour Le Monde – les journalistes ayant accepté le principe de ne plus être les actionnaires de référence – mais doit tout de même rassurer Eric Fottorino, le président du directoire d’un groupe qui détient aussi Courrier International, Télérama, La Vie…. Contacté et reçu par Nicolas Sarkozy avant la tenue du conseil de surveillance, Eric Fottorino aura à cœur de conserver le bien le plus précieux du journal : son indépendance. Le journaliste et patron de presse, passionné de cyclisme et qui est aussi un auteur prolifique (entre essais et récits intimistes), a toujours rêvé de revêtir un jour le maillot jaune. Aux commandes du groupe depuis 2008, l’auteur de Je pars demain est loin de la sortie de piste. A l’annonce de sa recapitalisation, 5 candidats se sont déclarés pour la reprise du Monde. L’offre BNP l’a finalement emporté sur le trio Claude Perdriel, Prisa et Orange, qui n’a pas obtenu le soutien des journalistes. Eric Fottorino a tenu à souligner le « geste élégant » de Claude Perdriel, qui a voté pour le trio concurrent lors du conseil de surveillance après le vote des journalistes.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants