+ de critères
  • Photo Kaori Ito

    Kaori Ito Danseuse, Chorégraphe, Directrice artistique [ biographie ]

    Biographie mise à jour en temps réel
    Au Who's Who depuis 2021
    Biographie validée et certifiée par Kaori Ito

    Identité
    Ito, Kaori, Danseuse, Chorégraphe, Directrice artistique. Née le 28 décembre 1979 à Aichi (Japon). Fille de Hiroshi Ito, Sculpteur, et de Mme, née Hiroko Hiroshi, Sculptrice. Unie à Théo Touvet, Artiste dramatique, Circassien (1 enf. : Sola)

    Etudes et diplômes
    Bachelor Of Fine Arts-Dance performance (Purchase College à New York [Etats-Unis]), maîtrise de sociologie interculturelle, art et philosophie comparés (Saint Paul University Rikko [Japon]), Alvin Ailey Dance Theatre

    Carrière
    Fondatrice et Directrice artistique de la Compagnie Himé (depuis 2015); Danseuse interprète notamment dans : Iris pour la Compagnie DCA (2003), Les 4 Saisons pour les Ballets Preljocaj (2005), Au revoir Parapluie pour la Compagnie du Hanneton (2007), House of the Sleeping Beauties (2009), Out of Contexte for Pina pour Les Ballets C de la B (2012); Chorégraphe : Noctiluque (2008), Solos (2009), Island of no Memories (2010, Premier prix (Re)connaissance et programme Modul-Dance du réseau EDN, European Dance Network, Prix JADAFO au Japon), Asobi (2013, Prix JADAFO au Japon 2014), La Religieuse à la fraise (2014), Je danse parce que je me méfie des mots (2015), ¿Puedo Flotar? (2016), Embrase-Moi (2017), Robot, l’amour éternel (2018), Is it Worth to Save us? (2018), Wachtraum (Rêve éveillé) (2019), Le Tambour de soie (2020), Chers (2020); collaborations pour le cinéma : Douanier Rousseau ou l’éclosion moderne de Nicolas Autheman (documentaire 2015), Ouvert la nuit d'Edouard Baer et La Poesia sin fin d'Alejandro Jodorowsky (2015), Kaori Ito, un corps impatient de Tatjana Jankovic (2017), Luz de Flora Lau (2018), Kaori Ito, la vie au présent de Julien Vivant (2019), Strasbourg 1518 de Jonathan Glazer (2020); collaborations pour le théâtre : Looking for Mister Castang d’Edouard Baer (2008), Le Cas Jekyll de Christine Montalbetti par Denis Podalydès et Le Bourgeois Gentilhomme de Molière (2011), L’Homme qui se hait d’Emmanuel Bourdieu par Denis Podalydès (2012), Lucrèce Borgia de Victor Hugo par Denis Podalydès et Yumé de Yoshi Oïda (2014).
    Décoration(s) : Chevalier des Arts et des Lettres.
    Distinction(s) : Reconnue comme meilleure jeune chorégraphe, danseuse par Maître Ryouichi Enomoto au Japon (1997), Prix de la Fondation de la Ville de Yokohama (Japon) (interprétation/chorégraphie) (2002), Prix National Conference Award aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (2004), Prix du meilleur jeune chorégraphe de l’année attribué par la revue japonaise On Stage (2010), prix Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) Nouveaux talents chorégraphie (2015)

    Centres d’intérêt
    Distractions : sérigraphie, dessin

    Coordonnées
    Adresse(s) professionnelle(s) :
    Compagnie Himé 10 rue Juliette, 94210 La Varenne-Saint-Hilaire.
    Email(s) :
    direction@kaoriito.com, coordination@kaoriito.com.

    Références et liens sur le Web


    Site / Blog personnel