+ de critères

Peter Brook (1925-2022)

Peter Brook (1925-2022)

Peter Brook nous a quittés dimanche 3 juillet, à l’âge de 97 ans. Véritable légende du théâtre, il a été codirecteur du Royal Shakespeare Theatre, fondateur du Centre international de recherches théâtrales et du Centre international de créations théâtrales. Il était installé en France depuis 1974, en résidence au Théâtre des Bouffes-du-Nord à Paris.


Il était entré au Who's Who en 1985. Toutes nos pensées vont vers lui et ses proches.


Brook, Peter, Metteur en scène de théâtre et de cinéma. Né le 21 mars 1925 à Londres (Grande-Bretagne). Veuf de Natasha Parry, Comédienne (2 enf. : Irina, Simon).

Etudes et diplômes
Etudes : Westminster et Gresham’s Schools, Magdalen College à Oxford.

Carrière
Entre à la Royal Shakespeare Company (1962), Codirecteur du Royal Shakespeare Theatre, Fondateur du Centre international de recherches théâtrales (CIRT) (1970) et du Centre international de créations théâtrales (CICT) (1974) en résidence au Théâtre des Bouffes-du-Nord à Paris, nombreuses mises en scène en France et à l'étranger, notamment au théâtre : la Chatte sur un toit brûlant (1956), Vue du pont (1958), le Songe d'une nuit d'été (1970), Timon d'Athènes (1974), Ubu roi (1977), Mesure pour mesure (1978), la Conférence des oiseaux (1979), la Cerisaie et la Tragédie de Carmen (1981), Mahabharata (1985), Woza Albert (1989), la Tempête (1990, Molière du meilleur metteur en scène 1991), Impressions de Pelléas (1992), l'Homme qui (1993), Qui est là ? (1995), Oh les beaux jours (1995, 2003), Je suis un phénomène (1998), Don Giovanni (1998, 2002), le Costume (1999, 2003), The Tragedy of Hamlet (2000, adapté en français 2002, Grand prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques [SACD] 2003), Far away (2002), la Mort de Krishna (2002, 2004), Ta main dans la mienne (2003, 2004), Tierno Bokar (2004), le Grand inquisiteur (2005, 2006), Sizwe Banzi est mort (2007), Fragments (Actes sans paroles I, Immobile, Fragment de théâtre I, Berceuse) (2008), Warum Warum (2008), Love is my Sin et 11+12 (2009),  Une flûte enchantée (2010, 2011) et The Suit (2012), Une flûte enchantée (2013), The Valley of Astonishment (2014, 2015, 2016), Fragments et Battlefield (2015), The Prisoner (2018), Why ? (2019), Shakespeare Resonance (2020); au cinéma : The Beggar's Opera (1953), Moderato Cantabile (1959), Sa Majesté des mouches (1963), Marat/Sade, Tell Me Lies (1967), King Lear (1969), Rencontre avec des Hommes Remarquables (1977), La Tragédie de Carmen (1983), Le Mahabharata (1989), Tell Me lies (version restaurée, 2012).
Œuvres : l'Espace vide, Points de suspension, 44 ans d'exploration théâtrale (1992), le Diable c'est l'ennui (1992), Avec Shakespeare (1998), Oublier le temps (2003), The Quality of Mercy (2013) traduit en français sous le titre La Qualité du pardon (2014), Du bout des lèvres (2018), Playing by Ear (2019), A l’écoute. Réflexions sur le son et la musique (2020).
Décoration(s) : Commandeur de la Légion d'honneur et des Arts et des Lettres.
Distinction(s) : Grand prix du Syndicat de la critique dramatique pour le Mahabharata (1986), Grand prix de la Ville de Paris (1995), Molière d'honneur (2011), Médaille de vermeil de la Ville de Paris.

 


Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants