+ de critères

Georges FENECH

Georges FENECH

 

C’est une première pour la justice française. Le 2 février dernier, l’Eglise de scientologie a été condamnée en appel pour « escroquerie en bande organisée et manœuvres frauduleuses ». Georges Fenech, président de Miviludes, la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, salue une décision de justice « historique ».
Cet ancien président du syndicat indépendant des magistrats, par ailleurs candidat UMP aux législatives sur la 11e circonscription du Rhône, voit se confirmer la condamnation de première instance des activités scientologues. Deux des principales structures françaises, le Celebrity Centre et sa librairie SEL, devront verser respectivement 400 000 et 200 000 euros d’amende tandis que cinq responsables sont condamnés à des peines allant jusqu’à deux ans de prison avec sursis. Même si les dirigeants scientologues français ont déjà annoncé leur intention de se pourvoir en cassation, le président de Miviludes estime que les jours de la Scientologie sont désormais comptés dans notre pays. 


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants