+ de critères

Etienne de Poncins, la diplomatie en temps de guerre

Etienne de Poncins, la diplomatie en temps de guerre

Il est des carrières de diplomate qui, un jour, rencontrent l'Histoire. De celle qui bouleverse malheureusement l'ordre mondial. C'est le cas d'Etienne de Poncins, ambassadeur de France en Ukraine. Depuis l'invasion des troupes russes dans le pays fin février, l'homme nommé à Kiev en 2019 doit composer avec cette tragédie diplomatique et humaine, qui secoue l'équilibre européen comme cela n'était pas arrivé depuis la seconde guerre mondiale. A bientôt 58 ans, cet ancien énarque, passé par la direction des affaires européennes, chargé des négociations communautaires après l’accord de Maastricht en 1992. a connu une longue carrière au Quai d’Orsay, le faisant évoluer de la Bulgarie à Bruxelles, après avoir officié dans la Corne de l’Afrique, du Kenya à la Somalie en pleine crise.
Ses proches louent un homme calme, modéré, pragmatique et doté d'excellentes capacités de négociateur. Bref, l'arsenal des compétences du diplomate est clairement ancré en lui, comme le précise la députée européenne et ancienne ministre des affaires européennes, Nathalie Loiseau, dans un entretien accordé au journal Libération.
Ces derniers jours, la crise d'une gravité sans précédent récent a engendré la délocalisation de son quartier général (tout comme les autres ambassades occidentales) de Kiev à Lviv, une ville de l'Ouest de l'Ukraine. Protégé par les hommes du GIGN, Etienne de Poncins met tout en œuvre pour retrouver les quelque 700 ressortissants français vivant en Ukraine et organiser leur retour en France. Une tâche ardue dans un contexte où le chaos règne. Cet ambassadeur chevronné déploie ces jours-ci une énergie phénoménale à établir la communication avec les Français sur place, assure-t-on dans son entourage.
 


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants