+ de critères

Bernard Pivot un président sans faute

Bernard Pivot un président sans faute

En 2004, il était le premier journaliste admis à « prendre ses couverts » à l’Académie Goncourt. Il en devient cette année le président.

Il faut dire que, si Bernard Pivot a écrit un Dictionnaire amoureux du vin, sa carrière tout entière est une déclaration d’amour à la littérature. Rédacteur en 1958 au Figaro littéraire, il devint une figure incontournable du PAF avec Apostrophes qu’il anima de 1975 à 1990. D’autres émissions suivront comme Bouillon de culture ou Double je, avec à chaque fois la même passion pour les auteurs, les livres et les mots. Il va jusqu’à faire du cauchemar des écoliers une émission populaire : la « dictée » associée à son nom devient un jeu télévisé ! L’amour entre l’homme et les lettres est réciproque puisque, en 2013, il fait son entrée au Petit Larousse. La même année, il publiait Les Tweets sont des chats « parce qu’ils partent en silence, circulent en silence et arrivent en silence », mais c’est bien en fanfare et acclamé par ses pairs qu’il succède à Edmonde Charles-Roux qui présidait l’Académie depuis 2002.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants