+ de critères

Audrey Azoulay de la Rue de Valois à la tête de l’Unesco

Audrey Azoulay de la Rue de Valois à la tête de l’Unesco

L’ex-ministre de la culture et de la communication de François Hollande a remporté la bataille face au Qatari Hamad Al-Kawar. Audrey Azoulay a été élue directrice générale de l’Unesco, obtenant 30 voix au sein des 58 membres du conseil exécutif dont le choix doit être encore validé par la conférence générale des Etats membres, le 10 novembre prochain.

Ancienne élève de l'École nationale d'administration, diplômée de Sciences Po, titulaire d’une maîtrise de gestion de Paris Dauphine et d’un MBA de l'université britannique de Lancaster, Audrey Azoulay fut une brillante élève au CV bien rempli. Née d’un père banquier et d’une mère écrivain, elle commence sa carrière à la Direction du développement des médias (DDM) du ministère de la Culture. Sa passion pour le 7e art guide ses pas jusqu’au Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) où elle gravit les échelons jusqu’à la deuxième place de l’institution. En 2014, elle est nommée conseillère de François Hollande et deux ans plus tard ministre de la Culture et de la Communication. Après avoir défendu l’exception culturelle française, Audrey Azoulay va désormais se battre pour la science, l'éducation et la culture dans le monde.
 


Biographie liée

  • Voir la biographie de Audrey Azoulay Haut fonctionnaire, Femme politique, Directrice générale d'organisation internationale > UNESCO (UNITED NATIONS EDUCATIONAL SCIENTIFIC AND CULTURAL ORGANIZATION)

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants