+ de critères

3 questions à Gilles Babinet

3 questions à Gilles Babinet

Régulièrement, le Who’s Who donne la parole à une personnalité. Le principe est simple : 3 questions, 3 réponses.
Quelques mots ou plusieurs lignes, libre à chacun d’y répondre selon son inspiration.

 

« Digital champion », responsable des enjeux de l’économie numérique auprès de l'Union européenne, Gilles Babinet est cofondateur et président d’Eyeka et de Captain Dash. Il vient de publier Big Data, penser l’homme et le monde autrement (avec une préface d’Erik Orsenna) en partant du constat suivant : « Issues de nos réseaux sociaux, de notre téléphone mobile, de notre passage en caisse, de l'utilisation d'une carte de transport, les données (ou Big Data) sont partout. »

 

 

 

- De quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière ?
Finalement de ne jamais m’être vraiment trahi, d’avoir pu avancer avec quelques principes. Pas grand-chose, mais des petites valeurs qui font que plus que la réussite, je ne renie pas le parcours effectué.


 

- Quel(s) autre(s) métier(s) auriez-vous aimé exercer ?
Moine bouddhiste, Mevlevi ou encore Sâdhu… dans une autre vie, pourquoi pas. Sinon, je suis un cancre en maths, mais justement, j’aurais bien aimé être chercheur dans cette discipline. 

 

 

- Avez-vous un ou des modèles ? Une personnalité qui vous a inspiré ?
Je pense qu’au-delà de quelques entrepreneurs, la personnalité qui m’a le plus impressionné est celle d’Oscar Schindler : sauver autant de gens dans un contexte aussi incertain, et au nom de rien d’autre que le fait que cela lui semblait la juste chose à faire est en soit remarquable.
Dans le monde de l’entrepreneuriat, Elon Musk ne cesse de m’impressionner.


 

- Question subsidiaire : Quelle question auriez-vous aimé que l’on vous pose ? Quelle en serait la réponse ?
Qu’est-ce qui a le plus changé votre vie ? La vente d’une société ? Autre chose ?
La méditation. J’ai commencé il y a 9 ans sans trop y croire et il m’est à présent clair que les bienfaits qu’on en retire sont considérables. Tout le monde devrait au moins essayer une fois. Pour moi cela s’est résumé à 5 min par jour durant un mois. Je n’ai jamais vraiment arrêté depuis.
 


Biographie liée

Dernières publications dans "3 questions à"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants